Category Archives: Chroniques de livres

Sirius, Pierre Fankhauser

Image

 

Le premier roman de Pierre Fankhauser est une véritable réussite. En exploitant des genres littéraires différents, voire opposés (rapports d’enquête froids, communiqués de presse d’abord aimables puis inquiétants, dialogues très réalistes, prose poétique quasi hermétique) il dessine les contours d’un drame mystérieux.

Comment expliquer ces quatorze corps disposés en cercle au milieu de la forêt, criblés de balles, le visage recouvert d’un sac plastique? Comment expliquer les chairs carbonisées, presque fondues? Comment expliquer cette mère et son enfant?

Suicide collectif? Massacre? Emmené, malmené par les allers-retours et les détours que prend le récit, le lecteur reconstruit les causes de la tragédie. D’abord désarçonné, on apprend également à accepter la part de mystère. Pierre Fankhauser ne dit pas tout, ne donne pas tout en pâture au lecteur. Le traitement de la violence, obligatoirement présente dans ce genre d’événement, est entièrement rendu par le corps d’une danseuse, malmené dans des chorégraphie qui interrogent l’indépendance du corps contre l’esprit.

Le roman, très court, très nerveux, s’inscrit dans la tendance du “inspiré d’un fait divers”, sans pour autant céder à une écriture qui en ferait trop, qui en dirait trop (tentation exécrable qui donne vie à des ouvrages qui ne sont rien de plus que de longs articles de presse à scandale). Un auteur à suivre de près.

 

Sirius, Pierre Fankhauser, BSN Press, 2014.

Advertisements