Tag Archives: Ecriture

Monsieur Stark, Pierre Girard

GIRARD-STARK-COUVERTURE

J’aimerais vous présenter un auteur romand trop méconnu : Pierre Girard (1892-1956). Un auteur que j’ai découvert chiffonné, chez un bouquiniste il y a quelques années. Et qui heureusement a eu deux de ses ouvrages republiés aux éditions (françaises, pour le coup) de l’Arbre vengeur. Un nom prédestiné : il faut venger Pierre Girard, injustement oublié.
J’ai donc relu Monsieur Stark. Un petit roman d’une centaine de pages. « Au vrai, Pierre Girard n’a jamais écrit que des débuts de roman. » écrit Thierry Laget en introduction. On restera un peu sur sa faim, certes, tant il semble qu’au moment de prendre son envol, le texte s’éclipse lui-même. Mais quel envol majestueux !
L’histoire est simplissime : Monsieur Stark, directeur d’une usine de cigarettes, promeut un strict règlement moral parmi ses employés. Lui-même est une bête de travail et de droiture, jusqu’au jour où il tombe amoureux de sa nouvelle secrétaire Séphora et le voici contraint de saper ses principes moraux pour mieux conter fleurette. La beauté de cet abandon, la force naturelle de la passion, y sont superbement décrites.
« Dans le bureau clair et lustré, où sur les surfaces polies le ciel changeant déposait ses changeantes laques, Séphora avait déjà apporté quelque chose de tiède, de vivant, de corruptible. Odeur, parfum de poudre de riz, molle conjonction des rayons de lumière sur de blonds cheveux, tout était envahi par la féminité. »
Je ne peux rien ajouter d’autre, il faut découvrir la plume de Pierre Girard, fine et pourtant sûre d’elle, qui aligne ses phrases comme les coups de pinceau d’une esthétique datée mais précieuse.
Lisez Pierre Girard.

Pierre Girard, Monsieur Stark, éd. de l’Arbre vengeur, 2014 (1938), 139 p.