Tag Archives: Editions de l’Age d’Homme

Ils sont tous morts, Antoine Jaquier

Int

Le titre attire, ou il repousse, soit l’un soit l’autre, c’est certain : le titre interpelle. Et ce regard sur la couverture qui ne vous laisse pas vous enfuir du rayon « romans ».

Une fois le livre saisi, je suis tombé sur l’avant-propos (l’avertissement?) : « Tels que présentés dans ce récit, les personnages n’ont existé que dans mon esprit. Dans la réalité, ils furent bien pires. De toute manière personne ne se plaindra, ils sont tous morts. » Est-ce de l’humour ? Du cynisme ? Un règlement de compte ? En tous cas, le ton est donné : c’est violent, impertinent, drôle, triste (très triste). Je suis ressorti de cette lecture avec un drôle de goût sur la langue. Le goût des vies gâchées pour rien, des vies usées jusqu’à la corde, par goût du risque, par dépendance pour tout ce qui est extrême. J’ai presque le même âge que l’auteur, j’ai vu ce qu’il raconte, de loin. Une enfance paisible dans la Vallée de Joux qui contemplait le reste du monde sur des écrans. J’ai vu les drogués de Bern, de Zurich, sans réelle empathie, je l’avoue, leur existence était trop éloignée de la mienne.

Ils sont tous morts s’empare de cette indifférence et la triture. Antoine Jaquier ne défend pas une cause, il se contente de faire exister une histoire, des personnages, qui disent les travers de notre société, de l’humain. Il présente un roman amoral et laisse pour le lecteur un seul verdict : ils sont tous morts.

 

Ils sont tous morts, Antoine Jaquier, L’Age d’Homme.

Advertisements